Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Ferrière aux Etangs INFO

Nous sommes connus - Jean-Luc Petit Renaud

28 Octobre 2007 , Rédigé par La Ferrière Publié dans #Habitants

Escapades de Jean-Luc Petit-Renaud, émission diffusée sur France 5 et Europe 1

Bienvenue à Domfront, un petit village de l'Orne, où nous avons rendez-vous avec le chef Jérôme Gangneux. Enfant du pays, puisque ces parents y tenaient le bar-brasserie, il va nous mener sur les traces de son enfance et nous conter les bons produits locaux.

Aujourd'hui, Jérôme Gangneux est devenu un des plus célèbres chefs parisiens et officie dans son restaurant, le 6 New York, situé dans le XVIe arrondissement.

Pour débuter cette escapade, il nous conduit chez sa grand-mère, Thérèse, âgée de 96 ans, auprès de qui il retrouve ses racines. Dès l'arrivée, les odeurs de cuisine nous mettent les papilles en éveil. Dans la cuisinière, les pieds de cochon finissent tranquillement de mijoter. Depuis la veille, ils cuisent lentement dans le vin blanc, avec carottes et autres assaisonnements. Thérèse a d'autres spécialités, tel le lapin au sang, et c'est avec un grand plaisir que nous partageons un peu de notre temps en sa compagnie.

Nous poursuivons la découverte de cette région auprès de deux autres chefs : Hubert Nobis, de l'Auberge de la mine, et Franck Quinton, du Manoir du lys.

DSCF0083-20copier.jpg

Chacun s'installe derrière les fourneaux des cuisines de l'Auberge de la mine, afin de nous concocter quelques spécialités : un onglet servi sur un lit de fines tranches de poires crues pour Franck Quinton, une tête de cochon au carré pour Hubert Nobis et de l'andouille chaude ou encore des ris de veau aux navets boules d'or pour Jérôme Gangneux. Voici des recettes fort originales réalisées par nos trois chefs.

La recette d'Hubert Nobis est assez simple : il fait mijoter la tête de porc dans du cidre et du vinaigre de cidre pendant plus de six heures. Lorsqu'elle est cuite et désossée, le chef la met dans une terrine pendant une nuit, afin de bien la presser. Il ne reste plus qu'à la découper en tranche et de la servir dorée à la poêle.

Pour agrémenter l'andouille chaude, Jérôme Gangneux prépare une sauce en faisant dorer des oignons dans lesquels il fait fondre de la crème fraîche et des feuilles d'oseille. On se mettrait volontiers à table en leur compagnie !

Un détour par les caves de calvados et de poiré, et nous rejoignons le Manoir de la Nocherie, où un somptueux pique-nique est organisé. Dans le parc, on tranche les jambons et autres charcuteries pendant que les côtes de bœuf grillent. Le four à pain a été allumé et les miches finissent d'y cuire pendant que l'on passe le fer sur les préparations de riz blanc caramélisé.

Voici une nouvelle escapade qui se termine sur une note fort joyeuse !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article